Vous avez été viré ? 10 conseils pour bien rebondir

Posté le 18/02/2020 dans Recherche d'emploi

Vous avez été viré ? 10 conseils pour bien rebondir

On vous a viré ! La société pour laquelle vous avez travaillé comme un forcené ces dernières années vous a demandé d’aller voir ailleurs. Ce n’est pas une bonne nouvelle. Mais vous n’avez pas le choix, il va falloir chercher un nouveau job. C’est-à-dire, pour beaucoup de salariés, apprendre un nouveau métier : celui de chercheur d’emploi.

C’est le moment de réfléchir pour bien rebondir et faire d’un accident de parcours, une opportunité d’avancée professionnelle.

Voici dix conseils à suivre :

1 Partez avec élégance

Même si la négociation de départ a été difficile, une fois l’accord trouvé, partez dignement. Je sais, ce n’est pas facile. Dans ce type de circonstances, on a quelquefois envie de médire, de régler des comptes, voire de se venger. Il est préférable d’éviter ce genre de comportement car cela ne changera rien à votre situation et vous risquez de ternir votre image sur le marché. Le mieux est de se mettre d’accord avec son ex-entreprise pour que celle-ci dise du bien de vous si un recruteur l’interroge. En échange, vous vous engagez à ne pas dire de mal d’elle et de ses dirigeants.

2 Ne vous précipitez pas

Ne tombez pas dans le piège de la précipitation sous peine de vous tirer une balle dans le pied. Le candidat trop pressé fait peur et a tendance à griller son réseau plus vite que son ombre. En voulant immédiatement rencontrer tous les chasseurs de têtes de la place et en contactant en mode panique tous les décideurs qu’il connaît, le candidat affolé ruine, en quelques semaines, toutes ses chances de rebond. C’est l’erreur classique que commet le chercheur d’emploi amateur.

3 Prenez de la distance

Pour affronter l’épreuve que constitue une recherche d’emploi, commencez par prendre du recul. Dites-vous bien que vous n’êtes ni victime, ni coupable. Cela arrive à tout le monde, cela fait partie des aléas de la vie professionnelle. Aussi, considérez votre licenciement comme l’occasion de réfléchir à votre avenir professionnel et de prendre de la hauteur pour dynamiser et/ou réorienter votre carrière. Dans cette phase de réflexion n’hésitez pas à vous faire aider par un professionnel de l’outplacement, dans le cadre d’un programme dédié ou au moyen de quelques consultations particulières.

4 Prenez soin de vous

Une transition de carrière représente un marathon physique et mental. Pour performer dans cette course au bon job, il faut être en forme. Il convient donc de soigner sa forme physique en pratiquant une activité sportive régulière et agréable. De même, mentalement, il peut être utile de travailler avec un psychologue, un hypnothérapeute ou un sophrologue en fonction de ses propres besoins.

5 Ne restez pas seul

La pire des choses pendant une recherche d’emploi, c’est la solitude. Aussi, recherchez absolument l’aide de professionnels pour vous accompagner dans cette phase de transition. Cela peut être un cabinet d’outplacement si votre entreprise a accepté de financer cette prestation. Cela peut être une association du type Acte, Avarap, Emploi Nouvelle Donne, Oser, etc. Ou l’association des alumni de votre école.

N’en demandez pas trop à votre famille et à vos amis. Ce ne sont pas des professionnels de la recherche d’emploi, alors n’en faites surtout pas des coachs. Ce n’est pas leur métier et cela leur mettrait une pression insupportable sur les épaules.

6 Ayez confiance en vous

Pour convaincre, rassurer et donner envie aux recruteurs, il faut que vous ayez confiance en vous. Pour cela, revisitez votre parcours et identifiez vos compétences, vos soft skills, vos succès professionnels, vos scénarios de réussites et vos qualités reconnues pour reprendre confiance en vous. Préparez soigneusement vos outils : CV, profil LinkedIn, Fiche Réseau, minibio, tableau de cibles, Personal Branding, etc. De même, entourez-vous de personnes encourageantes et positives. Fuyez les toxiques, les geignards, les nuisibles, les pessimistes, les dépressifs et les aigris. Fuyez-les comme la peste !

7 Professionnalisez votre démarche de recherche d’emploi

Vous maximiserez vos chances de réussir en professionnalisant votre démarche de recherche d’emploi. N’agissez pas en amateur ou en suivant les conseils du premier venu. Lisez les bons livres comme « Trouver le bon job grâce au Réseau », « Décrocher un nouveau poste » et « Recherche d’emploi : secrets de pros ». Assistez aux bonnes conférences et faites-vous accompagner. Comprenez bien que la recherche d’emploi est un emploi qui s’apprend et qui se pratique à plein temps.

8 Réseautez, réseautez, réseautez

Vous le savez : 80 % des bons jobs se trouvent dans le marché caché. Et le meilleur moyen de dénicher ses postes dissimulés consiste à activer le Réseau. L’objectif du Réseauting, c’est de vous rendre visible, lisible et attractif dans l’écosystème déterminé par votre projet et par vos cibles. Pour cela il faut rencontrer un maximum de personnes : des informateurs, des préconisateurs des prescripteurs, des connecteurs, des veilleurs pour, in fine, atteindre des décideurs. L’idée est de vous servir de votre réseau initial pour rencontrer, par recommandation, des personnes que vous ne connaissez pas mais qui accepteront de vous recevoir car vous venez de la part de X ou Y.

9 Organisez-vous

Dans un tel moment de doute et de remise en question, la gestion de votre emploi du temps devient cruciale. Au début, vous allez connaître le vide et puis l’activation efficace du Réseau va remplir vos journées au point de flirter avec le trop plein. Ainsi, planifiez vos journées et vos semaines pour y cranter les actions nécessaires à réaliser. Faites-en sorte d’avoir chaque jour un peu de temps libre pour souffler car vous risquez d’être frustré et mécontent si vous n’arrivez pas à faire tout ce que vous aviez prévu de réaliser. Pour maximiser l’efficacité de vos actions, utilisez Jobfinder.fr dans sa version Premium. Votre association peut même vous donner un code de réduction si vous lui demandez.

10 Soyez actif et zen

En matière de recherche d’emploi, seule l’action donne des résultats. Les individus passifs qui attendent le job rêvé en sirotant un apéritif dans leur canapé risquent de rester longtemps chez Pôle emploi. Chercher un nouveau job commande l’action. Mais cette activation doit se faire dans la sérénité pour convaincre, rassurer et séduire les membres Réseau et les décideurs. La recherche du bon poste pouvant durer plusieurs mois, cette nécessaire zénitude doit s’accompagner de persévérance, de patience et d’endurance.

Maintenant, à vous de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *