De l’utilité des recommandations professionnelles

Posté le 09/05/2016 dans Best practices Réseau

De l’utilité des recommandations professionnelles

Doit-on encore miser sur les bonnes vieilles recommandations en format lettre papier ou faut-il désormais compter uniquement sur les recommandations affichables sur LinkedIn ?
Les partisans des deux approches s’affrontent !
Quelles sont les arguments des uns et des autres ?
Qui a raison. Et quelles conclusions en tirer pour action ?

La lettre de recommandation papier est considérée comme dépassée

La lettre de recommandation classique se présente sous format papier à en tête, ce qui lui donne un caractère officiel. Cette pratique ancienne est toujours privilégiée dans les univers traditionnels et les métiers scientifiques et juridiques. En principe, cet écrit est rédigé et signé par votre ex-responsable hiérarchique. La lettre appuie votre candidature en listant vos missions, vos compétences et vos qualités. Cette lettre de recommandation, parfois confidentielle, constitue a priori une preuve sérieuse et tangible de votre professionnalisme.

Elle est beaucoup moins usitée depuis quelques années. Une grande majorité de cadres la considère aujourd’hui comme inutile, désuète et ringarde.

En quoi la lettre de recommandation classique peut être stratégique

Cependant, une petite minorité de professionnels ne jure que par elle et fait des pieds et des mains pour l’obtenir. Ces individus ont une vision stratégique de la lettre de recommandation. En effet, si leur patron accepte de la rédiger, celle-ci constitue un excellent moyen de figer dans le marbre le discours que cet ex-supérieur devra tenir à toutes les personnes – essentiellement les chasseurs de têtes – qui le contacteront pour prendre des renseignements sur leur ancien collaborateur. C’est pourquoi, le fait d’inclure la rédaction d’une lettre de recommandation dans le protocole de départ négocié avec la société constitue une excellente idée !

Aussi, si vous êtes en train de discuter des modalités de votre départ, intégrez cette idée à la liste de vos demandes. Il est fort possible que vous n’ayez pas à utiliser cette précieuse lettre. Mais, le signataire de cette missive sera, quant à lui, bien verrouillé en terme de discours puisqu’il ne pourra pas dire le contraire de ce qu’il a écrit et signé !

La recommandation sur LinkedIn

Aujourd’hui, vous devez impérativement faire figurer des recommandations sur votre profil LinkedIn en-dessous du descriptif de vos différentes expériences. Ces témoignages de votre manager hiérarchique et de vos collègues prouvent votre professionnalisme et vos compétences techniques et relationnelles. Certains recruteurs prêtent une attention particulière au contenu affiché et, bien sûr, à la légitimité des personnes qui témoignent.

Les recommandations sur les réseaux sociaux sont indispensables car elles vous aident à vous démarquer de vos concurrents et augmentent vos chances d’être choisi pour un poste. Les profils des secteurs marketing, communication et commercial ont particulièrement intérêt à afficher ces recommandations pour démontrer leur aptitude à valoriser leur image professionnelle. Attention, cependant, il faut avoir entre trois et dix recommandations. Car trop de recommandations exhibées sur votre profil risque de lasser le lecteur.

Par qui se faire recommander et comment ?

Choisissez avec soin les personnes les plus pertinentes pour rédiger une recommandation vous concernant. Commencez par lister les noms de vos précédents managers et choisissez les personnes légitimes pour parler de vous et de vos compétences. Contactez-les ensuite pour leur soumettre votre demande. Vous pouvez procéder de différentes manières : par mail, par téléphone ou directement Linkedln via la fonction « solliciter une recommandation » ( en cliquant d’abord sur « voir le profil en tant que », à côté de votre photo).

N’affichez les recommandations que si vous en êtes satisfait. Evitez les textes creux ou ceux truffés de fautes d’orthographe. Si c’est possible, demandez au rédacteur de revoir sa copie. N’hésitez pas à lui suggérer des ajouts.

Et les tags alors ?

Pour ce qui est des « tags » de compétences sur LinkedIn, ils sont aujourd’hui essentiels pour renseigner et rassurer les personnes qui visitent votre profil. Non seulement, il faut afficher une liste conséquente et pertinente de compétences, mais surtout il convient de se faire adouber sur chacune d’entre elles par un maximum de professionnels.

Cette fonction apparue il y a quelques années a l’avantage de lister rapidement vos compétences clés sous forme d’histogramme. Elle permet également d’afficher un maximum de mots clés qui viennent s’ajouter à ceux déjà présents dans les différentes rubriques de votre profil. Alors, choisissez bien vos tags. Vous pouvez en afficher jusqu’à cinquante ! Trouvez ceux qui correspondent le mieux à vos spécificités. Et n’hésitez pas à demander aux professionnels qui vous connaissent bien de vous adouber !

En définitive

La recommandation en format papier n’est pas morte. Elle a juste trouvé une nouvelle utilisation stratégique.
Quant à la recommandation sur LinkedIn, elle est devenue indispensable. Ainsi que les tags !
Les trois représentent des atouts clés pour véhiculer votre image auprès des décideurs. Alors au travail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *