LinkedIn : faut-il miser sur la qualité ou sur la quantité ?

Posté le 14/05/2019 dans Réseaux sociaux

LinkedIn : faut-il miser sur la qualité ou sur la quantité ?

Qualité ou quantité ? Cette question continue de susciter un grand débat national autour de LinkedIn.

Que disent les spécialistes ? Qu’en pensent les experts ?

Comment s’y retrouver dans la masse de conseils contradictoires que l’on vous donne ou que vous trouvez sur Internet ? Il est temps de clarifier les choses et c’est ce que nous vous proposons dans les lignes qui suivent.

La qualité, rien que la qualité des relations

Pour certains experts, il est toujours préférable de privilégier la qualité des contacts LinkedIn à la quantité. Il est amusant de noter que, dans les premières années de cette plateforme née en 2003, tous les spécialistes de LinkedIn s’accordaient sur cette règle. Rappelons-nous que, dans les débuts de LinkedIn, une personne qui avait plus de 500 de contacts était considérée comme « louche », alors que maintenant c’est devenu la norme…

Dans les quatre premières éditions de mon livre « Trouver le bon job grâce au Réseau », je recommandais d’être sélectif dans le choix de ses relations sur cet outil. J’ai commencé à moduler mon avis à la cinquième édition de l’ouvrage, sachant que nous en sommes déjà à la sixième édition. Lorsque, en 2016, j’ai co-écrit « Recherche d’emploi : secrets de Pros » avec Philippe Douale et Nicolas Pavesi, le débat était déjà clos.

En 2019, il reste que le fait de limiter ses contacts sur LinkedIn à son réseau réel permet clairement de mieux gérer son capital relationnel et d’être plus efficace dans le suivi de ce dernier.

La quantité, toujours plus de relations

Si l’esprit Réseau commande de ne se connecter sur LinkedIn qu’avec les personnes que l’on connaît ou que l’on va rencontrer, force est de constater que ce réseau social international conquérant vous incite à vous mettre en relation avec plein d’inconnus que vous ne croiserez jamais. En d’autres termes, pour augmenter votre visibilité, il faut accroître votre nombre de connexions. Plus votre réseau est étendu, plus vous êtes visible et plus vous êtes proche d’individus que vous ne connaissez pas et que vous pourriez rencontrer.

Pour une personne en recherche d’emploi, il est évident que son intérêt est de se connecter, non pas avec tout le monde, mais avec un maximum d’individus appartenant à l’écosystème défini par son projet professionnel et ses cibles. Le leitmotiv est : « Plus gros mon réseau » ! Car si vous avez un réseau de niveau 1 étendu, vous aurez accès à plus de contacts potentiels dans le réseau de niveau 2 et 3, sachant que LinkedIn vous masque les contacts qui sont au-delà de ces trois niveaux. En tant que chercheur d’emploi, on vous recommande également de vous mettre en contact avec un maximum de chasseurs de têtes, de chargés de recherche et de recruteurs professionnels. Or, si vous appliquez ce conseil, il est évident que votre réseau s’accroit automatiquement et que vous allez être connecté avec des personnes que vous ne connaissez pas mais qui peuvent jouer un rôle déterminant dans votre évolution professionnelle.

L’idée clé consiste donc à élargir son réseau initial pour optimiser les chances de débusquer les opportunités.

En synthèse

Vous l’avez compris, il n’y a pas de bonne réponse à la question posée.

En résumé, la bonne réponse pour vous dépend de vos objectifs.

Si vous considérez LinkedIn comme un outil de gestion de votre réseau, vous devez opter pour la qualité et ne vous mettre en contact qu’avec vos relations.

Si tout va bien dans votre carrière ou que vous êtes dans un domaine où « pour vivre heureux, vivons caché », il est préférable de rester connecté à un nombre raisonnable d’individus : entre 500 et 700.

En revanche, si vous êtes à la recherche d’un job ou si vous voulez développer votre business, vous avez intérêt à agrandir votre réseau sur LinkedIn en vous connectant avec des personnes que vous ne connaissez pas. Dans ce cas, pensez à personnaliser vos demandes de contact.

    1 Commentaire

  1. Bonjour Hervé,
    Un très bon article qui éclaire ce dilemme!

    Et si le bon choix était de conserver par devers soi,
    Un réseau qualitatif et privatif issu du réseau quantitatif de leads accessibles sur la plateforme.

    Linkedin ne garantie pas la propriété pérenne des données et liens. Cf. l’export interdit des mails sous couvert de RGPD (sic!) …

    Amitiés et très bon week-end
    Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *