Débarrassez-vous de ces foutues croyances qui pourrissent votre démarche Réseau

Posté le 19/11/2019 dans Généralités Réseau

Débarrassez-vous de ces foutues croyances qui pourrissent votre démarche Réseau

Dans le marché caché de l’emploi, la grande majorité des recrutements se réalisent via le réseau. Aussi, pour vous, sympathique candidat, le choix est simple et se résume à : Networking ou Not Working.

Pour trouver le bon job, il vous faut obligatoirement apprendre les meilleures techniques du Réseautage. Et pour arriver à maîtriser l’art du Networking, il est grand temps de mettre à la déchetterie ces 10 satanées croyances invalidantes qui vous empêchent de réseauter comme un pro.

CROYANCE n°1 – Je n’ai pas de réseau

Erreur. Tout le monde à un réseau. Votre famille, vos amis, vos collègues et toutes vos relations constituent le premier cercle de votre réseau. Il suffit de les solliciter pour rencontrer des personnes du deuxième cercle qui, elles-mêmes, vous permettront d’accéder au troisième cercle. Et ainsi de suite… jusqu’au bon job. N’oubliez pas que les bons jobs se trouvent rarement dans votre premier cercle… Alors action/sollicitation/recommandation !

CROYANCE n°2 – Je risque de déranger les autres

Oui et non. Il est vrai que dans un premier temps, vous demandez du temps à vos interlocuteurs et que cela peut les contrarier. Mais, si vous trouvez les mots justes pour qu’ils acceptent de vous recevoir, vous constaterez que, dans ce deuxième temps – le rendez-vous physique -, ils vont prendre du plaisir à échanger avec vous. Pourquoi ? Parce qu’ils vont simplement ressentir le délicieux plaisir de rendre service, de se rendre utile et d’être valorisé.

CROYANCE n°3 – Le réseautage, cela consiste à manipuler les autres

Non ! Réseauter ne s’assimile pas à de la manipulation car il s’agit simplement de se rendre visible et lisible dans un écosystème déterminé par votre objectif professionnel et vos cibles. Dans ce cadre, le réseautage permet de créer des relations durables et, à terme, gagnantes-gagnantes. Et, cerise sur le chapeau, plus le Réseau sera généreux avec vous, plus vous aurez envie de lui rendre la pareille.

CROYANCE n°4 – Le Networking, ce sont uniquement les cocktails et les pince-fesses

Nein ! Le réseautage, ce n’est pas une longue suite de réceptions et de cocktails dans lesquels pullulent les gros pros des mondanités. Sachez que ces manifestations constituent le pire endroit pour réseauter ! Le plus souvent, elles ne permettent que de papillonner d’un invité à un autre. Vous pouvez donc vous en passer. Si vous y allez quand même, munissez-vous de cartes de visite pour proposer aux quelques personnes que vous allez rencontrer de les voir en face à face dans un proche futur et au calme.

CROYANCE n°5 – Le Réseautage, c’est simple : c’est demander un job aux gens que l’on connaît

Oh la la ! Voilà la parfaite erreur du novice en Réseautage. Le réseauteur débutant est souvent en quête d’un travail comme un clochard fait la manche dans la rue. En demandant à ses amis et ses relations de lui donner un emploi à sa mesure, non seulement il fait peur mais il les met dans la situation très désagréable d’incapacité à aider. Le Réseautage efficace ne consiste pas à demander un boulot mais ce que l’on peut vous donner : un rendez-vous, du temps, de l’écoute, des conseils et de l’information. L’idée est de faire connaître votre disponibilité dans votre écosystème professionnel, pour créer une armée de veilleurs à votre service.

CROYANCE n°6 – Le Networking, c’est uniquement sur internet

Carton rouge ! Le Réseautage ne consiste pas à se mettre en relation et discuter avec un maximum de gens sur les réseaux sociaux et internet. Halte à la cyberglande ! En France, le Réseautage efficace passe obligatoirement par la rencontre physique. Car seule celle-ci peut créer la confiance nécessaire à la réussite de la démarche Réseau.
Moralité : une poignée de clics ne remplace pas une poignée de main.

CROYANCE n°7 – Le Réseautage, ce n’est que pendant une recherche d’emploi

Que nenni ! Si le Réseautage représente une activité indispensable à mener pendant sa recherche d’emploi, il est tout aussi utile lorsque l’on est en poste ou lorsque l’on est dans une position de consultant. En effet, la meilleure façon d’atteindre ses objectifs en tant que salarié consiste à réseauter intelligemment et efficacement dans son entreprise. De même, le meilleur des consultants ne gagnera pas de nouvelles missions s’il ne sait pas faire du Networking orienté business.

CROYANCE n°8 – Le Réseau, c’est du piston

Aie ! Si vous avez cette vieille croyance en tête, cela prouve que vous avez du chemin à faire avant de devenir un pro du Réseau. Soyons clair : le piston consiste à pouvoir imposer une personne précise à un poste sans prendre en compte ses compétences. Cela existe, mais cela se limite souvent au fils du grand patron. Je ne citerai pas de nom, mais il y a quelques très bons exemples en France… Le Réseau est différent car il permet de choisir, à compétences égales, le candidat le mieux connecté, le plus recommandé, et donc la personne la plus rassurante.

CROYANCE n°9 – Je ne sais pas me vendre

Ouille ! Dans l’activation du Réseau, il ne s’agit pas de se vendre mais de se rendre visible et lisible. Un bon réseauteur parle peu et écoute beaucoup. Le mauvais networker se distingue par sa propension à trop parler de lui et à essayer de se vendre par tous les moyens possibles. Dans un entretien Réseau, vous êtes là pour recueillir de l’information et des conseils, pour vous faire connaître et pour obtenir des contacts. La dimension « vente » n’entre en ligne de compte que dans le cadre des entretiens de recrutement. Ne confondez pas les deux.

CROYANCE n°10 – Le Réseautage, cela ne fonctionne plus

Mauvaise pioche, camarade. En 2019, le réseautage fonctionne toujours aussi bien. Il est vrai qu’il donne d’excellents résultats pour les personnes qui savent bien l’utiliser. En revanche, il ne fonctionne pas pour les profiteurs, les égoïstes, les amateurs, les arnaqueurs, les lourdingues, les harceleurs et les impatients.
Notons, pour conclure, que l’activation du Réseau, dans le cadre d’une recherche d’emploi, est une mécanique de haute précision qui ne donne pas des résultats immédiats, alors agissez avec professionnalisme, patience, persévérance et sans précipitation intempestive.

Pour en savoir plus : « Trouver le bon job grâce au Réseau » 6e édition par Hervé Bommelaer

    1 Commentaire

  1. Monsieur Hervé BOMMELAER,
    Je vous demande un éclaircissement sur un point de la démarche réseau que vous décrivez dans votre livre  » Trouver le bon job par le réseau ».
    Je suis bénévole à Bordeaux dans une association (AES) d’aide à la recherche d’emploi pour cadres. Dans le but de les aider à (re)trouver un emploi, nous nous appuyons sur la méthode et les principes que vous décrivez dans votre livre. Nous avons bien compris que vous préconisez de ne pas communiquer le CV à la personne qui accorde l’entretien réseau. Ma question : Avez-vous la même réserve pour le connecteur? Peut-on ou pas le lui communiquer?
    Je vous remercie par avance pour votre réponse.
    Cordialement
    Marc LACROIX 06 62 73 66 22
    Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *